JE VOUS PROPOSE

parentalité consciente

Les différents formes d’accompagnement

Des séances individuelles (parent, couple parental, binome prent- enfant) en savoir plus

Possibilité de consultations dans mon cabinet, à votre domicile et / ou par téléphone ou Skype
Possibilité de consultations en français, anglais et en serbe

Un programme individuel ou en couple d’accompagnement parental  en savoir plus

Des ateliers pour les parents en savoir plus
Ateliers régulièrement organisés à Lyon et St Marcelin (Isère)

Je vous invite à me contacter pour une première rencontre téléphonique
gratuite  

prendre le rendez-vous

Les axes communs
de toutes les formes d’accompagnement
  • Mieux comprendre les besoins : de notre enfant, mais aussi les nôtres
  • Développer une attitude d’observation, d’acceptation sans jugement
    et avec tendresse de nos émotions et de celles d’autrui.Ralentir, observer, sentir
  • Mieux se connaître (ses points sensibles, ses limites), nourrir l’auto compassion et trouver des manières d’entrer en lien avec soi-même dans les moments où nous sommes « envahis » par nos émotions.
    S’habituer à prendre soin de soi-même pour ne pas « exploser » sur les autres
  • Explorer deux fondements :
    – Les enfants et les adolescents sont, dans leur être profond, coopératifs et enthousiastes envers la vie- Malgré leurs apparences parfois « odieuses » les moments de
    « difficulté » (grosses colères, pleurs, peurs, isolement) sont des
    moments d’une grande potentialité de développement, maturation, guérison.
  • Évoluer de celui qui « mène, dompte, contrôle, doit savoir » vers celui qui « encadre, écoute, aime, renforce le lien, fait confiance ».
    Vivre un changement d’expérience : de la frustration, confusion et même répulsion vers l’empathie, la compréhension, la patience,l’acceptation.Etre « ensemble », avec l’enfant et non « contre ».
  • Comprendre et expérimenter le fait que l’enfant a besoin de se sentir vu et entendu pour pouvoir éprouver la sécurité qui lui est nécessaire pour se mettre en lien avec lui-même et exprimer ce qu’il ressent.
  • Acquérir des manières plus constructives de poser des limites et
    formuler nos attentes envers l’enfant. Mieux agir face à ses réactions.
  • Apprendre que les pleurs et les rires sont des « outils » d’autorégulation innés de chaque être.
  • Se rendre compte que le jeu est le mode de communication de
    l’enfant le plus rapide pour établir le lien et la complicité.
  • Revisiter ses ressentis vis-à-vis de sa disponibilité pour jouer avec son enfant. Interroger ses attitudes par rapport aux jeux physiques (les roulades, les « bagarres »), les jeux drôles, clownesques,
    désinhibés, spontanés…
  • Prendre conscience qu’interroger sa manière d’être, rompre avec les habitudes, écouter son enfant en difficulté peut être remuant,
    parfois submergeant.
  • S’habituer à avoir le soutien d’un professionnel mais aussi d’autres parents. Avoir un « point d’eau » pour soi-même. Avec l’expérience
    d ‘être écouté, avec la possibilité de déposer ses émotions et de partager ses limites, les capacités d’accueil, d’acceptation et de
    patience (parfois bien épuisées !) se régénèrent.Se lier, se sentir moins isolé, plus entouré